Mouvement Des Libérés

Est ce que votre mutuelle vous couvre pendant vos congés maternités ?

Pendant les périodes de grossesse, les femmes bénéficient du droit de congé de maternité. C’est un avantage qui leur permet de vivre tranquillement les derniers instants de leur grossesse. Elles bénéficient également de cette opportunité quelques semaines après la naissance de l’enfant. 

Cependant, au cours de cette période, les frais hospitaliers deviennent assez importants. Heureusement, la souscription à une mutuelle santé est une alternative qui permet de soulager plusieurs ménages de ces différentes dépenses. Une question demeure quand même : la mutuelle prend-elle en charge tous les risques et frais pendant les congés de maternité ?

Congé de maternité : quelles sont les dispositions mises en place par le code du travail français ?

Les lois françaises prévoient l’accord d’un congé de maternité aux employées qui sont en état sans prendre en compte ni le statut de leur contrat, ni leur ancienneté. Une fois que vous recevez l’attestation médicale de votre médecin confirmant votre état de grossesse ainsi que le début des malaises, vous avez l’obligation de bénéficier de vos congés de maternité. 

Cependant, la durée de ces congés est fonction du temps de travail réel comme dans le cas de la détermination de l’ancienneté et de la retraite. La durée du congé de maternité est composée de deux phases.

Le congé prénatal

Ce congé est d’une durée de 6 semaines dans le cas de la naissance d’un enfant. Cette durée s’étend à 8 semaines lorsque vous êtes eceinte pour la troisième fois. Pour les naissances de jumeaux ou de triplets, la durée est fixée à 12 semaines.

Le congé postnatal

La durée de ce congé peut varier entre 18 à 22 semaines en fonction du nombre d’enfants que vous avez eu.

Il faut noter que la durée de congé de maternité peut aussi être prolongée en fonction de la nature de la grossesse et des difficultés survenues lors de l’accouchement. Elle sera donc allongée par exemple dans le cas d’un accouchement prématuré ou de l’accouchement d’un enfant ayant des pathologies. 

Vous avez également le droit de modifier de votre plein gré la durée de votre congé de maternité. Si vous passez agréablement votre période de grossesse et que votre médecin l’accepte, vous pouvez réduire la durée de votre congé prénatal. Cette réduction est de 3 semaines au maximum et agit sur le congé postnatal qui sera allongé.

De plus, il est important de rappeler que selon les TNS, ceux qui bénéficient d’un statut d’indépendant n’obtiennent pas les mêmes services maladie-maternité que les employées. Cependant, une revalorisation d’indemnité journalière a été faite par le gouvernement en faveur des indépendants. Aussi, une revalorisation d’indemnité a été instaurée sur les congés pathologiques prénataux et de maternité.

Quelles sont les différentes indemnités octroyées par la mutuelle maladie et votre employeur lors d’un congé de maternité ?

Au cours de toute la période de votre congé de maternité, vous recevrez de la part de la Sécurité Sociale des indemnités légales. Cependant, une indemnisation complémentaire est octroyée par certaines conventions collectives dont fait partie votre entreprise. Pour en bénéficier, il suffit de vous faire aider par un représentant du personnel ou de vous rapprocher carrément de votre employeur.

Pour prétendre à une indemnisation de l’assurance-maladie lors des congés de maternité, il est important de se conformer à un certain nombre de critères :

  • justifier d’au moins dix mois d’affiliation à la Sécurité Sociale au moment probable de votre accouchement ;
  • stopper votre travail dans l’entreprise sur une durée de 8 semaines au moins ;
  • avoir effectué votre travail sur une durée d’au moins 150 heures sur l’ensemble des 3 mois avant votre repos prénatal ou le début de la grossesse.

Une femme enceinte peut-elle être licenciée ?

La grossesse sert de couverture pour une femme salariée contre tout licenciement. Cependant, en cas de faute grave ou d’une raison qui n’a aucun lien avec son statut de femme enceinte, elle peut se faire licencier. 

Retenez également que si une procédure de licenciement est engagée par votre employeur sans qu’il soit au courant de votre grossesse, vous disposez de 8 jours pour lui envoyer un certificat médical attestant votre état. 

C’est un acte qui annule la procédure de licenciement engagée et sécurise votre emploi. Cependant, vous ne serez protégée que pendant la période du congé de maternité. Pendant ce temps, l’employeur vous offre un poste et un salaire conforme à votre situation.

Quel est le mode de détermination des indemnités journalières ?

Le mode de calcul diffère d’une femme à une autre en fonction de son statut.

La salariée

Pour une salariée, la somme fixée pour l’indemnisation journalière va être fonction des clauses de son contrat de travail. Bien que le contrat soit interrompu lors de vos congés de maternité, l’indemnisation va être axée sur l’émolument que vous avez reçu lors des 3 dernières années avant le début de votre grossesse. 

Vous percevrez auprès de votre compagnie d’assurance-maladie la totalité de votre salaire si cela avait été prévu par la convention collective de votre société. Toutefois, ce montant n’est pas en dessous de 9,39 euros et ne dépasse pas 86 euros.

Les indépendantes 

En ce qui concerne les indépendantes, elles recevront les indemnisations prévues pour les indépendants par la Sécurité Sociale. La somme est déterminée en fonction des revenus perçus au cours des trois dernières années.

Les sans emploi 

En ce qui concerne les assurés sans emploi, la somme des indemnités quotidiennes est déterminée de façon différente. Ces assurés continuent de percevoir l’allocation de chômage au cours de la grossesse jusqu’à ce que les droits de l’ARE soient épuisés. 

Une fois que le congé de maternité débute, vous serez supprimé de la base de données de Pôle Emploi. Le relais sera pris par la CPAM pour vos indemnités journalières.

Quelles sont les prestations qui sont couvertes par une mutuelle santé lors d’un congé de maternité ?

Certaines dépenses sont à la charge de l’assuré quand bien même que la mutuelle santé prend en charge une partie ou l’intégralité des frais d’examens prénataux. C’est en cela que réside tout l’intérêt d’une assurance-maladie. 

Ce contrat d’assurance intervient pour couvrir les différentes prestations non remboursées par la Sécurité Sociale. Par exemple, certaines dépenses liées à l’hospitalisation au cours de l’accouchement n’entrent pas en compte des prestations prises en charge par la mutuelle santé.

De plus, les dépenses liées au séjour en ce qui concerne les affiliées au régime général comme les dépassements d’honoraires des médecins, les dépenses de transport en ambulance et aussi les dépassements d’honoraires des anesthésistes seront aussi considérés. 

Comme complément, l’assurance-maladie va insérer la prise en charge de l’intégralité des soins relatifs à la maternité ainsi que le ticket modérateur. 

Pour ce qui est des dépassements d’honoraires, ils seront assurés par le contrat de complémentaire santé, mais auront une limite. Le contrat d’assurance-maladie peut même prévoir la prise en charge des dépenses liées au confort comme la location d’une chambre personnelle ou la mise à disposition d’un poste téléviseur.

Comment trouver une nouvelle mutuelle santé en cas de résiliation de l’ancienne ?

Pendant votre congé de maternité, lorsque vous êtes confrontée à une suppression de votre contrat, vous pouvez solliciter l’aide de la mutuelle collective pour avoir une adhésion exclusive sur la durée de ce congé. 

Cela vous met à l’abri pendant votre grossesse. Cependant, l’employeur n’est pas cette fois-ci obligé de prendre en charge les frais de cotation à hauteur de 50 %. Pour ce faire, vous pouvez opter pour la souscription d’une mutuelle temporaire.

Cependant, les compagnies d’assurance ne sont pas trop ouvertes pour une souscription de mutuelle temporaire. Toutefois, vous pouvez en trouver en vous servant d’un comparateur en ligne d’assurance-maladie individuelle, pour trouver une mutuelle temporaire en attendant que vos congés de maternité ne finissent pas. 

À l’aide d’un comparateur, vous aurez le meilleur rapport qualité-prix et surtout, vous pourrez remédier à l’absence de mutuelle santé pendant la période de votre congé de maternité. Vous devrez profiter le plus tranquillement possible de vos congés et ne pas vous laisser pénaliser par votre mutuelle.

Qu’est-ce que le délai de carence ?

Lors du changement ou de la souscription d’un nouveau contrat de mutuelle santé, il est primordial de vérifier les délais de carence. Ces délais sont présents sur les  garanties de votre mutuelle santé et empêcheront le remboursement de vos frais de santé pendant une période donnée. 

Cela peut être parfois contraignant. Il est important de prendre le temps nécessaire pour mieux cerner le système de ces délais afin de prévoir et d’augmenter vos remboursements. Il est toutefois possible de contracter une mutuelle santé sans intégration d’un délai de carence.

Délai de carence : que faut-il comprendre ?

Le délai de carence définit un temps d’attente au cours duquel vous ne bénéficiez d’aucune prise en charge par l’assurance maladie. Concrètement, si lors de cette période, vous décidez de payer des frais médicaux pour vos besoins de santé, vous ne pourrez pas avoir de remboursement du montant dépensé. 

Par exemple, en payant les frais de visite chez un ophtalmologue pendant un arrêt de travail, vous ne recevrez pas d’indemnisation de la part de votre assureur.

Ce délai de carence permet de réduire les abus et de limiter le taux d’arrêts de travail en particulier les arrêts allant de 1 à 8 jours. Le délai de carence est instauré à trois jours en ce qui concerne les arrêts de travail. Cela veut dire que la mutuelle santé ne vous indemnisera quotidiennement qu’à compter de votre quatrième jour d’arrêt de travail.

Délai de carence : y a-t-il des méthodes pour pouvoir l’éviter ?

Face à cette situation inconfortable pour les employés, certaines conventions collectives proposent à l’employeur de couvrir ce manque à gagner. Le délai de carence peut aussi être évité si votre arrêt de travail survient après un accident de travail, après un congé maternité ou encore pendant une période d’adoption.

De nombreuses exclusions ayant trait aux délais de carence peuvent être mises en place par certaines compagnies d’assurance maladie. Ainsi, dans certains cas, ce délai de carence ne sera pas effectif et vous pourrez recevoir automatiquement vos indemnités quotidiennes. 

C’est le cas par exemple pour ce qui concerne les arrêts de travail répétitifs dus à un problème de santé de longue durée. C’est aussi le cas, lorsqu’après le premier arrêt, vous ne revenez au travail que pour une période de moins de 48 heures.

Peut-on négocier le délai de carence de sa mutuelle ?

Soyez à l’écoute des bonnes affaires des compagnies d’assurance maladie lors des périodes clés de l’année. Lors des offres promotionnelles, certaines compagnies d’assurance maladie proposent la suppression des délais de carence de leurs contrats d’assurance maladie. Il est donc possible d’identifier ces différentes offres émises à travers les comparateurs en ligne. 

Cependant, comme certaines mutuelles santé ne tiennent pas compte des délais de carence, il vous est possible de négocier avec votre assureur pour diminuer ce délai si vous l’aviez contracté auparavant. N’hésitez pas à vérifier et confronter toutes les offres que vous trouverez. Cela vous permettra de bien négocier les termes de la réduction de votre délai de carence.

Délai de carence : quel est l’impact sur la complémentaire santé ?

Très peu d’assurés y accordent vraiment d’importance, mais votre contrat d’assurance ou complémentaire santé peut contenir des clauses sur le délai de carence. Cela s’effectue souvent entre la signature du contrat d’assurance et le début de la prise en charge de l’assuré. 

Ces clauses traitent en général des indemnités ayant un montant très élevé comme dans le cas des frais optique ou des frais de prothèses auditives et dentaires.

Heureusement, il existe des compagnies d’assurance proposant des contrats de santé sans délai de carence. Cela permet de mettre en jeu vos garanties dès la signature du contrat. Cela peut s’avérer avantageux, notamment dans le cas de la résiliation de votre mutuelle santé où vous vous retrouviez du jour au lendemain sans couverture santé.

Quoi qu’il advienne, il est primordial de bien vérifier la présence des délais de carence lorsque vous effectuez une comparaison de plusieurs assurances maladie. Vous pouvez le notifier à votre courtier si c’est lui qui effectue la comparaison pour vous. 

Et dans le cas où vous décidez d’avoir une souscription de mutuelle santé sans délai de carence, choisissez les compagnies d’assurance maladie qui offrent des formulaires en ligne permettant d’avoir les meilleures garanties à un coût très intéressant.

Quelle est la durée d’un délai de carence ?

Les périodes de versements d’indemnités sont situées entre un et trois mois après la signature du contrat d’assurance. Cependant, certains délais peuvent s’étendre pour certains types d’équipements très onéreux jusqu’à 9 mois, voire 12 mois. Plus les garanties contenues dans votre contrat sont élevées, plus vous avez des risques d’avoir une période de carence étendue.

Si vous envisagez donc des dépenses importantes, il est donc préférable de vous préparer à l’avance de changer ou souscrire une nouvelle mutuelle santé, ou encore choisir une mutuelle n’ayant pas de délai de carence. 

Pour résumer, le délai de carence pour tous les soins est d’un à trois mois ; une durée moyenne de 9 mois est accordée pour une grossesse. Pour les appareils coûteux, s’attendre à un délai de carence pouvant aller jusqu’à 1 an.

Comment procéder à la suppression du délai de carence de votre mutuelle ?

Si vous avez une mutuelle santé disposant des mêmes garanties que celles que vous vous apprêtez à souscrire, vous avez la possibilité de mettre dans vos dossiers une attestation de radiation. Ainsi, la compagnie d’assurance pourra effacer le délai de carence de votre nouveau contrat. Pour ce faire, trois critères primordiaux doivent être retenus :

  • La compagnie d’assurance maladie doit pouvoir appliquer la suppression du délai de carence ;
  • Les garanties contenues dans votre nouvelle mutuelle doivent correspondre à celles de l’ancienne mutuelle ;
  • La résiliation de votre ancien contrat doit être faite deux mois avant la souscription d’une nouvelle mutuelle.

Une fois ces conditions réunies, vous pouvez remplacer ou supprimer aisément le délai de carence de votre dossier.

Quelles sont les raisons qui motivent l’application d’un délai de carence par les mutuelles de santé ?

Le but visé par les mutuelles santé en appliquant les délais de carence est de réduire les abus de dépenses effectués sur les garanties des besoins de santé. La mutuelle offre des contrats pour éviter le risque qui peut être soudain et imprévisible. Certains souscripteurs contractent d’importantes garanties car ils sont conscients qu’ils vont devoir faire face dans l’avenir à des dépenses sanitaires colossales.

Les services de cotisations de mutuelle sont instaurés pour que statistiquement l’on maintienne les mutuelles sur de nombreuses années, soit en moyenne trois ans. Contracter dans l’urgence une mutuelle comportant des garanties importantes est assez risqué pour les compagnies d’assurance. 

Elles risquent de rembourser des primes plus importantes qu’elles en reçoivent. Les délais de carence sont donc intervenus pour dissuader les assurés d’opter rapidement pour d’importantes garanties.

Mutuelle d’entreprise : faut-il opter pour une mutuelle disposant ou non de délais de carence ?

Depuis l’instauration en 2016 de la loi ANI, la mise en œuvre d’une mutuelle santé collective dans une société ou un organisme privé est devenue obligatoire. Une couverture des dépenses sanitaire minimale et une mutuelle « solidaire et responsable » doivent être prévues dans ce contrat. 

Pour être exemptée des charges fiscales et sociales, la mutuelle choisie par l’employeur doit être conforme aux règles suivantes :

  • Mutuelle de garanties minimums ;
  • Suppression des délais de carence pour avoir la mutuelle ;
  • Limite des remboursements concernant le dépassement d’honoraires des professionnels non adhérents à la mutuelle de soins.

Comment choisir une mutuelle pour une famille ?

En vue de se couvrir contre les risques auxquels sont exposés leurs membres, il est aujourd’hui impératif pour les familles de souscrire à une mutuelle de santé familiale. Ce type de mutuelle santé est conçu pour gérer de façon globale les besoins en santé de tous les membres de la famille. Elle permet non seulement de faire des économies, mais aussi d’avoir une assurance qui puisse couvrir chaque membre de la famille. 

Pour la choisir, il faut tenir compte des besoins de la famille, mais aussi du montant de cette assurance.

Mutuelle familiale : que faut-il comprendre sur cette notion ?

La mutuelle familiale est une assurance qui couvre au moins deux personnes liées par des relations familiales. C’est exactement la même chose qu’un contrat personnel ; la seule différence est qu’elle couvre plusieurs membres de la famille et bénéficie de la même protection (car c’est le même régime pour tous les membres de la famille). 

Lorsqu’il y a au moins deux bénéficiaires dans le contrat (comme un couple, ou un père/mère et ses enfants), on parle de mutuelle familiale. De manière générale, la complémentaire santé accepte le regroupement des époux, concubins, les aînés, les descendants, alliés et collatéraux inférieurs au niveau 3, de même que les enfants, selon leur âge et leur situation.

Quel type de solution pour protéger sa famille grâce à une mutuelle ?

Vous avez une femme et des enfants et vous désirez avoir connaissance des solutions d’assurance-maladie ? Voici les options possibles utilisées pour toute votre famille : 

Conserver deux contrats distincts

Les deux conjoints peuvent choisir de conserver leurs contrats. À leur arrivée, les enfants peuvent utiliser la mutuelle de l’un des parents. Cependant, pour faire le bon choix entre les deux, il faut prendre le temps d’analyser chaque contrat d’assurance mutuelle et bien réfléchir à celui qui offre les meilleures prestations en termes de garanties et de tarifs.

Souscrire un seul contrat de santé pour toute la famille

Une mutuelle familiale regroupe tous les membres de votre famille sous un même contrat. Son objectif est de couvrir chaque membre et de fournir une couverture sanitaire adaptée aux besoins spécifiques de chacun sans payer trop cher. Avec le développement de la famille, c’est ainsi l’opportunité de faire un bilan et de contracter une mutuelle plus conforme à votre situation.

Mutuelle familiale : quels sont les avantages d’une telle assurance ?

Le choix d’une même formule de mutuelle pour tous les membres d’une famille tant bien même que les besoins diffèrent d’un membre à un autre contient beaucoup d’avantages.

C’est une alternative très avantageuse du point de vue économique

Le premier motif de la souscription à cette mutuelle est d’ordre économique. Regrouper tous les membres d’une même famille sous une même mutuelle rend le coût de la souscription moins cher que plusieurs mutuelles indépendantes. En effet, ce type de mutuelle requiert un tarif deux fois moins cher que la souscription de plusieurs contrats individuels.

La mutuelle familiale offre différents profits comme la gratuité à compter du 3ᵉ enfant

La majorité des contrats familiaux vous permettent d’obtenir des atouts comme une souscription gratuite à compter de votre troisième ou quatrième enfant. De plus, vous bénéficiez également d’une gratuité d’un an pour tout enfant qui vient de naître

Une mutuelle familiale permet d’alléger les différentes procédures institutionnelles

Une mutuelle collective participe à la réduction considérable des différentes démarches à mener auprès des administrations. Cela peut sembler secondaire, mais c’est aussi très capital. Plus besoin d’effectuer une gestion individuelle et de s’épuiser entre les différentes procédures.

Mutuelle familiale : comment effectuer un choix adéquat entre les différents contrats existants ?

Le choix d’une mutuelle familiale est certes très avantageux pour diverses raisons, mais il est important de choisir un bon contrat. La souscription à ce type d’assurance requiert la prise en compte d’un certain nombre de critères. Voici quelques points à prendre en compte pour mieux choisir sa mutuelle familiale.

Anticiper sur les besoins de santé les plus primordiaux

Pour le choix d’une bonne mutuelle familiale, il est important de considérer les besoins de santé les plus importants pour la famille. 

Si dans les mois à venir, votre enfant doit être confronté à un ou plusieurs semestres d’orthodontie ; et que votre femme prévoit un changement de monture dans une année, alors un bon contrat familial sur l’orthodontie sera de toute évidence la bonne option. 

Toutefois, l’année suivante, vous aurez la possibilité de modifier les thèmes du contrat pour assurer les besoins en optique de votre conjoint.

Faire un récapitulatif des soins de santé qui demande un coût élevé

Tout en mettant en avant les besoins en santé les plus coûteux, il serait judicieux de gérer une consultation exclusive de 100 euros de votre épouse ; et profiter d’une prise en charge complète de vos montures d’une valeur de 300 euros que de procéder autrement

Faire un récapitulatif des besoins en santé qui surviennent fréquemment chez chaque membre

Répertoriez les besoins les plus fréquents pour chacun des membres. Si un besoin en santé quelconque peut paraître moins onéreux, sa fréquence peut par contre avoir une influence sur le budget. 

Par exemple, si votre aîné fait régulièrement des consultations chez un dermatologue ou chez un pédiatre qui effectue des dépassements d’honoraires, alors priorisez les mutuelles avec un taux de remboursement élevé chez les professionnels.

Ne pas occulter les besoins en santé particuliers de vos enfants

Généralement, vous pouvez voir si les mutuelles qui vous sont proposées lors de la souscription de votre contrat contiennent des couvertures pour les besoins spécifiques tels que :

  • les vaccinations ;
  • les besoins en optique ;
  • l’orthodontie enfant ;
  • la prise en charge des frais d’un lit en cas d’hospitalisation pour un accompagnant ;
  • les médecines nouvelles ou alternatives (homéopathie / spécialistes privés).

Il est important de s’informer sur la façon dont la mutuelle à laquelle vous désirez souscrire est gérée. Lorsqu’on parle de mutuelle familiale, il s’agit de toute une famille et des soins de chaque membre, surtout lorsqu’il est question d’une famille avec de nombreux membres. 

Il est donc primordial d’opter pour une compagnie d’assurance susceptible d’expédier la carte de tiers payant en temps réel, de procéder rapidement et régulièrement aux remboursements. Cette compagnie doit également fournir un service client capable de trouver des solutions aux différentes requêtes.

Pour vous faciliter la tâche, il est conseillé de solliciter les services d’un spécialiste. La souscription à une mutuelle familiale est toujours très compliquée. 

Cela demande un bilan sur les besoins de chaque membre de la famille. L’accompagnement d’un expert, vous aidera à mieux capter les différentes garanties nécessaires pour votre famille afin de choisir la mutuelle la plus adaptée.

Mutuelle familiale : à quel tarif facture-t-on cette prestation ?

Le tarif d’une mutuelle est fonction du nombre de membres à couvrir. Leur âge, leur adresse ainsi que le niveau de garantie désiré sont des critères qui agissent sur le prix d’une mutuelle familiale. Les tarifs mensuels moyens que la plupart des compagnies d’assurance proposent en fonction du nombre de membres que comporte la famille sont les suivants :

  • 66 euros pour 1 adulte et 1 enfant ;
  • 86 euros pour 2 adultes sans enfant ;
  • 106 euros pour 2 adultes avec 1 enfant ;
  • 130 euros pour 2 adultes avec 2 enfants ;
  • 136 euros pour 2 adultes avec 3 enfants.

À partir du troisième enfant, l’augmentation du tarif des cotisations devient insignifiante.

Le guide de la mutuelle santé et quelques conseils pour bien choisir

La mutuelle santé est une protection financière qui permet de couvrir ses frais de santé à l’avenir. Mais il est difficile de savoir exactement quel est le tarif d’une mutuelle santé. Pour vous aider à faire les bons choix, voici quelques conseils essentielles à retenir pour vous aider à choisir une assurance santé.

1. Qu’est-ce qu’une mutuelle santé ?

Une complémentaire santé est un contrat d’assurance qui complète les remboursements de votre régime obligatoire. Celui ci n’indemnise pas tous les frais médicaux ou alors propose un remboursement partiel de vos dépenses.

La complémentaire santé est obligatoire pour les personnes entre 16 et 25 ans qui ne sont pas couvertes par leur famille. Le principe de base est qu’un nombre croissant d’assurance santé sont obligatoires lorsque vous êtes salarié.

Pourquoi choisir une mutuelle santé en ligne ?

Les mutuelles en ligne sont des contrats d’assurance proposés par des sociétés spécialisées qui gèrent les remboursements. Les mutuelles santé en ligne sont souvent proposées par des organismes professionnels. Les mutuelles en ligne peuvent être souscrites par tous type de personnes : étudiants, salariés, créateurs d’entreprise, retraités et même les agriculteurs.

Les avantages d’une mutuelle santé en ligne

Les contrats santé en ligne proposent des remboursements intéressants et sont très souvent moins chers que les contrats classiques proposés en agences.Vous avez la possibilité d’étudier toutes les garanties et tarifs avant de souscrire à un contrat. Le processus est simple et rapide. Vous pouvez changer d’assurance santé en ligne à tout moment dans le respect des délais légaux.

Qui peut souscrire une complémentaire santé ?

Vous devez être salarié ou indépendant pour pouvoir souscrire à une mutuelle santé en ligne. En effet, les contrats d’assurance santé proposés par une mutuelle en ligne sont souvent obligatoires pour les salariés. Ils conviennent également aux travailleurs indépendants comme les commerçants, les artisans, les professions libérales et les commerçants.

2. Les différents types de mutuelle santé

les différentes mutuelles qui existent sur le marché sont :

  • la mutuelle santé d’entreprise : Mutuelle santé complémentaire obligatoire pour les salariés et est proposée par l’employeur.
  • la mutuelle étudiante : Mutuelle santé complémentaire proposée aux étudiants par leur établissement d’enseignement.
  • la mutuelle santé individuelle : Mutuelle santé individuelle à adhésion facultative qui n’est pas obligatoire.
  • la mutuelle santé familiale : Mutuelle santé individuelle à adhésion obligatoire pour les membres de la famille.
  • la mutuelle santé handicap : Mutuelle santé spécifique aux personnes handicapées et aux familles.
  • la mutuelle santé maladie grave : Mutuelle santé spécifique aux personnes atteintes d’une maladie grave et aux familles.
  • la mutuelle santé prévoyance : Mutuelle santé spécifique à la prévoyance et à l’assistance.

Comment choisir sa complémentaire santé ?

Les personnes à la recherche d’une complémentaire santé doivent savoir qu’il existe plusieurs critères à prendre en compte pour choisir la mutuelle qui répondra le plus à leurs besoins.

Avant de souscrire une complémentaire santé, vous pouvez déjà faire une étude comparative afin de trouver le meilleur contrat sur lequel vous allez vous appuyer pour vivre votre vie en toute tranquillité. Une fois que vous avez trouvé un contrat qui vous convient, il ne vous reste plus qu’à remplir le formulaire d’adhésion ainsi que la demande d’assurance santé qui sera envoyée par votre mutuelle. Une fois remplies, vous recevrez la confirmation de votre adhésion.

L’adhésion à la complémentaire santé peut se faire auprès de la mutuelle directement ou bien via un courtier en assurances qui vous aidera à comparer les offres et vous guidera dans le choix de votre contrat.

Avant toute chose, il convient de faire une liste de questions afin de déterminer quelles sont vos attentes et besoins. Vous pouvez aussi demander conseil à votre médecin qui est le mieux placé pour vous aider à choisir la complémentaire santé qui vous conviendra. Il faut savoir que le niveau de couverture d’une complémentaire santé peut varier, ce qui explique pourquoi il est important de bien se renseigner sur les différents critères pour qu’il y ait une adéquation entre la complémentaire santé et votre profil. En effet, si vous souhaitez partir en vacances à l’étranger et que votre contrat ne couvre pas cette option, vous risquez d’être malheureux en cas de problème.

Une fois toutes les informations recueillies, il est temps de sélectionner les contrats de mutuelle qu’il vous faut. Les complémentaires santé proposent différents types de contrats afin que vous puissiez trouver celui qui correspondra à vos besoins. Il est possible de trouver des contrats avec des remboursements plus faibles mais qui sont plus abordables, ou des contrats plus chers mais qui ont un niveau de couverture plus élevé.

Il faut savoir que la plupart des complémentaires santé proposent des formules adaptées aux profils de leurs clients. Si vous êtes jeune, vous pouvez y trouver des contrats qui correspondent à votre profil, mais aussi des contrats plus adaptés pour les familles ou les seniors. Vous pouvez aussi vous renseigner sur des contrats spéciaux qui sont adaptés à votre activité professionnelle et aux risques que vous pouvez prendre.

Les complémentaires santé proposent des formules spécifiques pour les personnes qui ont un handicap ou qui souffrent d’une maladie chronique. Ces formules sont souvent plus onéreuses, mais elles permettent de bénéficier d’une couverture supplémentaire.

Vous pouvez aussi choisir de prendre une formule pourune durée déterminée. Cela vous sera plus avantageux si vous avez besoin d’une couverture pour une période bien déterminée, par exemple pendant l’année scolaire si vous devez payer des frais de scolarité.

Il est également possible de choisir une formule qui fait partie d’un contrat d’assurance groupe. Cela signifie que vous êtes couverts par le contrat que votre entreprise a souscrit. Ce n’est pas toujours bon marché, mais c’est une solution qui permet de bénéficier d’une couverture complète.

4. Les prix de la mutuelle santé

Les formules d’assurance santé sont toutes proposées à un tarif fixe en début d’année. Cependant, elles peuvent être revalorisées chaque année. De plus, les tarifs peuvent varier suivant votre situation personnelle et les garanties que vous souhaitez. La mutuelle santé est moins chère si vous êtes étudiant en France ou si vous avez étudié en France. En revanche, si vous êtes étudiant et que vous avez étudié à l’étranger, la mutuelle santé sera plus chère. De même, si vous êtes salarié, la mutuelle santé est moins chère si vous travaillez en France. Si vous travaillez à l’étranger, la mutuelle santé sera plus chère.

Les tarifs de la mutuelle santé pour une personne seule peuvent varier entre 50 et 80 euros par mois. Les tarifs augmentent proportionnellement selon le nombre de personnes que vous souhaitez couvrir. Cela peut aller jusqu’à plus de 500 euros par mois pour une famille de six personnes.

Il existe aussi des formules mixtes qui permettent d’assurer toute votre famille en fonction de vos besoins. Vous pouvez ainsi bénéficier de tarifs plus intéressants que si vous souscrivez une assurance santé pour chaque membre de la famille.

Retour en haut